BIEN-ETRE

COMMENCE PAR T’AIMER

6 solutions pour faire la paix avec son corps

Chers lecteurs, je vous souhaite la bienvenue dans cette rubrique bien-être que vous avez souhaité suite au sondage que j’avais mis en place le mois dernier. J’espère qu’elle répondra à vos attentes. Elle traitera de sujets divers.

Mon but à travers cette rubrique, comme son nom  l’indique, est qu’elle vous procure du bien-être.  Je souhaite vous donner des idées, des suggestions, mais aussi des textes, des études, une ambiance, pour aller mieux, pour vous faire du bien.

Voici donc le premier article de cette rubrique et… quelle meilleure façon de le faire que de commencer par soi-même ! Car prendre soin de soi n’est pas un mal.

J’ai moi-même compris ceci il y a peu de temps.

A votre avis, s’oublie-t-on parce que l’on est trop généreux pour les autres ? Ou… s’oublie-t-on afin ne pas penser à nos propres démons ? Peut-être un peu des deux. Nous essaierons de creuser cette piste également durant ces fils de bien-être.

Dans cette article nous allons voir 6 façons de faire la paix avec son corps. Vous êtes prêts ? Allons-y…

1. J'arrête de croire aux produits miracles

Cela n’est pas dit dans le sens : “arrêter de croire au Père Noël” ou “au prince charmant”, non … nous sommes des adultes bien encrés et ne croyons plus à cela, évidemment.

Par contre, nous subissons à longueur de journée, malgré nous, un matraquage publicitaire.

Que ce soit chez nous – TV, Internet, dans la rue – panneaux publicitaires ou dans les magasins, on nous démontre que notre peau sera plus belle après avoir appliqué cette crème, que nos cheveux seront plus brillants en utilisant ce masque, que nos rides vont disparaître avec cette autre crème, que notre cellulite ne partira qu’après ces exercices dans cette salle de sport. 

Bref, à longueur de temps on nous serine que nous sommes imparfaits, ideux et que nous ne serons autorisés à aimer notre corps qu’après avoir utilisé leurs produits, leurs vidéos, leurs salles de sport. Le tout bien achalandé de corps de rêve, de mannequins qui ne représentent qu’un tout petit pourcentage de la population.

image du corps

Insidieusement, ces phrases marketing qui nous agressent, nous amènent lentement, mais surement, dans une spirale de haine corporelle

Et si toutefois nous consentions à aller dans cette salle de sport pour faire partir notre cellulite ? Alors une nouvelle crème apparaîtra et sera encore plus performante que la précédente, ce qui nous empêchera toujours et encore d’aimer notre corps ! C’est sans fin !

Pour aimer son corps il faut commencer par se donner la permission de l’aimer. Pour cela vous pouvez vous répéter régulièrement cette phrase : “Je me donne la permission d’aimer mon corps sans condition.

L’acceptation est le premier remède. Savoir se regarder sans ignorer ce qui nous dérange. Savoir observer avec amour. C’est le déclencheur qui permettra d’aller plus loin.

“Il faut apprendre le respect de soi. Cela s’apprend et porte un nom : l’acceptation”.

Christophe André

2. Je remercie mon corps de tout ce qu'il me permet de faire

Remercier son corps

Je remercie mon corps de pouvoir cuisiner et de préparer des repas équilibrés pour ma famille. Je le remercie de pouvoir m’emmener faire des promenades dans la nature d’entendre siffler les oiseaux, de pouvoir conduire une voiture, de savoir faire du vélo, de sentir le vent sur ma peau.

Mon corps a des frissons lorsque j’écoute de la musique qui me fait vibrer ou lorsque je regarde un film, une photo, une oeuvre d’art, que je lie un livre, qui me procurent une émotion. Il peut danser lorsqu’un rythme de musique l’y invite, il peut chanter, faire de la musique. Il peut écrire, dessiner, bricoler.

Mon corps peut embrasser, caresser, enlacer les personnes que j’aime. Il peut pleurer de peine ou de joie. Il peut me faire sentir les battements de mon coeur. Il peut sentir la chaleur du feu, la fraîcheur d’un glaçon. 

Mon corps peut faire tout cela et plus encore. Et pour cela je dois le remercier quotidiennement.

Mon corps est digne de ma fierté pour tout ce qu’il peut faire chaque jour, sans regarder à quoi il ressemble.

3. J'envoie de l'amour aux parties de mon corps les plus difficiles à aimer

femme au miroir

C’est un exercice très difficile mais qui fini par payer. Je m’excerce consciemment à envoyer de l’amour aux parties de mon corps que j’ai jugé imparfaites et indignes à cause des médias, de tout ce que cette société peut nous renvoyer comme images trop parfaites.

Mépriser une partie de votre corps est émotionnellement toxique. Je pense que cela devient aussi physiquement toxique, car moins nous allons aimer une partie de notre corps, plus notre corps rejetera cette partie.

Alors que les messages de bienveillance et l’amour corporel eux, guérissent profondément.

4. J'accorde du temps à mon corps

Sans basculer dans l’obsession de paraître en prenant trop de temps pour vous maquiller ou parfaire votre image devant le miroir des heures durant, mais juste en réagissant en terme d’investissement pour le bien de votre corps, intérieurement comme extérieurement.

C’est votre première maison, vous habitez dedans, il faut en prendre soin.

Je décide de mieux alimenter mon corps, je banni la “junkfood” au maximum et j’apporte à mon corps tous les bons nutriments dont il a besoin pour fonctionner normalement. Pour cela j’investi du temps de préparation des menus, des listes de courses, d’enseignement sur les propriétés des aliments.

Je bouge, je fais du sport pour entretenir mes muscles, pour ne pas avachir ce corps qui me sert à faire tant de choses. J’aide mon corps à me transporter de la meilleure façon qu’il soit. 

Je lui accorde du temps pour se poser tout simplement, je médite, je fais du yoga, je prends conscience de ma respiration.

Vous la percevez la différence entre l’être et le paraître ? Je ne dis pas que le maquillage ou la coiffure ne doivent pas exister, bien au contraire, ils contribuent au bien-être, mais ne pas devenir obsessionnel ou trop parfaire, limiter ce temps là et ne pas lui accorder plus d’importance qu’il ne faudrait.

yoga

5. Ne jamais critiquer son corps verbalement

En faisant cela, nous risquons inconsciemment de montrer le mauvais chemin à nos enfants .

N’avez-vous pas entendu votre mère dire : “Je ne peux pas porter cette robe on dirait un bibendum”, “Il faut que je m’épile ont dirait un singe”, “Ma coiffure est mal faite tu as vu de quoi j’ai l’air ?”, “Tu as vu ces pores sur mon nez !”, “Mes genoux sont trop cagneux”, “J’ai des jambes comme des potaux”… toutes ces petites phrases que nous répétons aujourd’hui.

Nous ne devons pas apprendre à nos enfants à avoir un regard trop critique sur leur corps mais plutôt les aider, ainsi que nos amis, notre famille à se tourner vers l’amour corporel. Rappelez-vous quand vous étiez des petits enfants, vous bougiez et vous étiez libres de vos gestes jusqu’à ce que quelqu’un émette une remarque. 

Tout comme on nous a appris à respecter l’autre, apprendre à respecter son corps et ne pas sortir de petites phrases assassines qui restent gravées à vie et provoquent des gênes, des complexes, des obsessions. Même si vous les pensez, de les dites pas.

“Je ne critique pas mon corps et encore moins celui des autres, de cette façon, je deviens meilleure et j’ai des pensées plus positives sur mon corps”.

tête de chien

6. Ton corps est la maison qui abrite ton âme

“Les maux du corps sont les maux de l’âme. Ainsi, on ne doit pas chercher à guérir le corps sans guérir l’âme”.

Platon

homme sur une montagne

Nous le savons maintenant que le corps ne va pas sans l’âme. C’est ce qui fait la force de la médecine holistique contrairement à la médecine d’aujourd’hui qui sépare ces deux entités. Et quand elle ne sait pas guérir l’une, elle dit que c’est l’autre, alors qu’en réalité l’une ne va pas sans l’autre.

Afin de soigner mon corps, je nourri mon âme, je peux toujours grandir spirituellement.

En guérissant mon âme, je guéri mon corps.

Et vous, apprenez-vous aussi à aimer votre corps ? Quel défi rencontrez-vous ? Avez-vous des conseils à partager ?

2 commentaires

  • GRUNDY

    Bonjour, félicitations pour ce beau site, informations pertinentes, concrètes, actuelles, très belles photos . Très lumineux. Je n’ai pas encore regardé toutes les rubriques mais je vais y revenir régulièrement pour glaner une recette, un conseil, … et suivre l’évolution de votre programme AIP , bien à vous , Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.